La vendeuse de Glace 

  Comme tous les jeudis, je sors acheter ma baguette de pain à la boulangerie qui se tient au bout de ma rue. Comme tous les jeudis, je suis accompagné de Bobby, mon chien. Par la suite, je le laisse libre dans le parc de notre quartier en m’asseyant sur un banc. C’est comme ceci tous les jeudis, toujours à la même heure, toujours dans le même parc, toujours au même banc ; pour une seule et bonne raison : Admirer cette jolie vendeuse de glace. Je fais toujours mine de lire mon magazine d’où je suis. C’est un magazine sur les motos. Parfois c’est un magazine sur les voitures, sur les avions, sur les femmes… Je ne regardais pas ce que je prenais avant, jusqu’au jour où j’ai acheté un mauvais magazine… Un magazine d’érotisme… Je ne vous dis pas le malaise au milieu de toutes ces mères dans ce parc ! Je m’en servais juste pour faire camouflage. Mais à force de me cacher, je crois qu’elle m’a repéré. Depuis quelques mois je crois. Elle me lance parfois des regards. Surement me prend-elle pour un pervers, un psychopathe ; un fou ? Fou d’elle, oui ! Ah, si seulement elle le savait… Depuis que mes yeux se sont posés sur les siens en début de printemps, dans un beau rayon de soleil, au milieu de ces enfants qui riaient et de ces mères qui les interpellaient, je n’ai plus songé à une autre fille. Je savais que c’était elle que, mon cœur, si jeune, avait choisi. Etait-ce le bon choix ? Je ne connais ni son nom, ni son âge, ni d’où elle vient. Seulement qu’elle est brune, aux yeux profondément noirs, qu’elle aime les enfants et qu’elle vend des glaces le jeudi après-midi à son temps perdu. Les gosses l’adorent. Elle les fait ricaner. Je la vois souvent mimer des choses aux enfants. Des grimaces, des expressions, des sentiments : de joies, de colères, de peines, de tristesses… Et des animaux ; des tortues, des chats, des chiens, des chevaux et même des cochons. Et, ils rient. Ils sont heureux face à cette jolie dame, et je le suis aussi.

15857276_1848537282083340_691568293_o
 image venant de ce instagram 

     Maintenant, il serait temps que j’aille lui parler. Que j’aille tout lui avouer. Lui dire qu’elle hante mes pensées. Que cela peut paraître fou, mais qu’elle méprise ; que j’ai eu comme un coup en tombant sur elle au beau milieu de ce parc, un coup de foudre. Qu’elle n’est pas la plus belle, mais que sa beauté à tout de même conquit mon cœur. Je décide de me lever, je décide d’y aller. 

     Je m’avance mais elle ne bronche pas. Je lui souris et lui lance le plus beau de mes bonjours. Elle ne me répond pas. Elle ne me sourit pas. Elle a la tête baissée. Je me demande alors si je ne ferai pas mieux de partir, mais j’ai soudain envie d’une glace. Je lui demande avec toute politesse de me servir trois boules aux parfums vanille, menthe et chocolat. Les minutes semblent longues. Celle que mon cœur considère comme un ange, n’a pas prononcé un mot à mon égard. Pas un depuis ma venu. Peut-être a-t-elle peur de moi ? Peut-être me prend-elle réellement pour un voyeur ? J’espère que non, mais je pense qu’il est trop tard pour espérer quelque chose de positif. 
      Après avoir payé ma glace, je récupère mon chien et je me dirige vers la sortie du parc, tout  attristé, accablé, voir même, abattu. Je suis découragé. Je n’ai rien pu lui avouer, je pense qu’elle en aurait été effrayé. La femme dont je rêve depuis des mois ne semble trouver aucune sympathie en moi. Je devrais sans doute arrêter de venir ici. Arrêter de venir gâter mes yeux par son sourire. Peut-être ? 

    Mais non. Quelque chose me rattrape. Elle me rattrape. Derrière moi, je sens qu’on me touche, Je me retourne, et elle se tient devant moi. Ses yeux m’envoûtent, et elle me sourit. À ce moment je me sens heureux. Mon cœur est comblé. Puis, elle parle. Elle me parle, en faisant des gestes. Tout le temps, sans arrêt… 

Elle est muette.
[Article écrit le 20 Juin 2016] 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s